10 clés pour changer son état d’esprit et réussir sa transition professionnelle

 

Repli sur soi, frustration, stress, culpabilité, tendance à la procrastination, baisse de motivation, doutes… Comment faire pour ne plus ressentir cet état de fait qui empêche de vivre chaque jour avec davantage d’optimisme et de légèreté, surtout lorsque l’on envisage de redonner un sens à sa vie professionnelle, et plus généralement à sa vie ? Changer votre état d’esprit est la clé pour rebondir et réussir votre transition professionnelle.

 

Changer son état d’esprit ou apprendre à Être

La plupart de mes clientes, lors de nos premiers échanges (lorsqu’elles font appel à moi pour les accompagner), m’expriment les mêmes difficultés : manque de confiance en soi, baisse de motivation, découragement, stress, perte de repères, sentiment d’occuper une fonction superficielle ou inutile, tendance au repli sur soi (à la déprime) …

Quand je parle de ces femmes, j’aime utiliser l’expression « de fleurs qui se fanent » … Je trouve que cela les caractérise bien, avec poésie !

Et ce qui m’anime au quotidien, c’est de pouvoir leur redonner de l’enthousiasme, de l’optimisme et l’envie d’oser Être et faire…

Ce n’est pas évident tous les jours car elles sont confrontées aux obstacles, aux doutes, à la fatigue et aux obligations diverses et variées liées à leur statut de femme/conjointe/mère. Qu’est-ce qui peut faire la différence, alors ? Je dirai, sans aucune hésitation, la foi, la confiance en son avenir (et plus globalement, confiance en la vie) et une belle détermination ! Car oui, s’engager dans une reconversion professionnelle demande de la persévérance, du temps, de l’énergie et de la volonté.

Et lorsque c’est difficile, lorsque les mauvaises habitudes, les mauvais automatismes prennent le dessus, il est essentiel de porter toute son attention, en conscience, sur ce qui nous ramène vers un état d’esprit positif.

Alors si vous aussi, vous êtes dans une période de transition professionnelle et que votre moral fait le yoyo, je vous livre, ici, quelques astuces que j’ai moi-même testées et adoptées, et d’autres, glanées dans le courant de la psychologie positive.

 

Comment garder le moral ?

1) Fixez-vous un cap

Quels sont vos objectifs aussi bien personnels que professionnels à 6 mois, 1 ans puis 3 ans ? Que vous manque-t-il pour les atteindre ?

Je vous invite fortement à afficher votre réflexion et à vous y référer régulièrement. En effet, en portant votre attention sur ce à quoi vous aspirez, vous activez le circuit neurologique des émotions positives et de la motivation.

Alors ne vous privez pas !

 

2) Prenez un RDV avec soi

Prévoyez un temps pour vous, dans un espace dans lequel vous vous sentez bien, comme dans un « cocon ». Rendez-vous de toutes les distractions possibles et portez toute votre attention sur une seule et unique tâche. A l’abri de l’agitation et de la distraction, vous serez en capacité d’accroître sensiblement votre productivité et votre satisfaction personnelle.

 

3) Mettez en place un rituel du matin

Il n’y a rien de pire que de commencer sa journée sur les chapeaux de roue et/ou de mauvaise humeur ! Agrémentez votre quotidien de petites habitudes qui vous donnent de l’énergie, vous donne le sourire et ce, dès le matin. Vous pouvez par exemple, écoutez une musique entrainante le matin avant de quitter votre domicile et faire quelque pas de danse. Vous pouvez vous sourire dans le miroir ou sourire à votre conjoint(e) qui vous le rendra (enfin, je l’espère pour vous !!).

 

4) Mettez du sens dans votre démarche

Mes clientes viennent me voir parce qu’elles veulent se réaliser pleinement dans une activité professionnelle qui les fait vibrer, qui a du sens pour elles, qui est en accord avec leur valeur et la femme qu’elles sont. Elles portent également dans le fort intérieure ce besoin d’avoir du temps pour leur famille, de trouver l’harmonie idéale entre carrière et vie de famille. Ne rien sacrifier, voilà tout leur challenge ! Garder en tête son leitmotiv, ce pour quoi on fait ce que l’on fait permet, là aussi, de garder son moral au TOP.

 

5) Accueillez avec bienveillance vos émotions négatives

Car oui, elles vont venir vous titiller…. Colère, agacement, auto-jugement, tristesse… Elles sont tout simplement le signe qu’un ou plusieurs de vos besoins ne sont pas satisfaits. Alors appuyez sur le bouton « pause » et identifiez le ou les besoin(s) que vous n’arrivez pas à satisfaire et demandez-vous ce que vous pourriez faire pour les satisfaire.

Cliquez ici pour accéder à votre atelier gratuit !

 

6) Faites une liste de dix choses qui vous font du bien

Et lorsque votre énergie est en baisse, choisissez deux de ces activités : une qui nécessite une planification et une autre à accomplir tout de suite !

 

7) Rencontrez des gens

Échangez avec des ami-e-s OPTIMISTES, ceux qui voient la vie du bon du côté. Cela boostera nécessairement votre moral !

 

8) Tenez un « journal de gratitude ».

Je vous renvoie ici à mon article sur la gratitude : La gratitude, un gage de bien-être social et de meilleure santé

 

9) Soyez fière !

Et prenez l’habitude de marcher en étant fière c’est-à-dire en étant droite et en bombant votre torse (enfin, n’exagérez pas trop non plus !). Cette posture a le mérite d’être anti-déprime ! Il n’y a rien de pire que de se déplacer en ayant les épaules et la tête baissées. Alors adoptez la « fierté posture » !

 

10) Souriez !

Ne sous-estimez pas le pouvoir d’un sourire… Celui qui est authentique et sincère ! Il vous rendra bien souvent service ! Il est source de viralité et nous libère de nos tensions. Votre plus beau sourire, notamment à l’autre, vous aidera à changer de point de vue et à changer le négatif en positif.

 

Toutes ces recommandations ont véritablement des bénéfices. La seule difficulté est de s’y tenir. Alors je vous invite vivement à mettre un peu de discipline dans votre vie (oui, je sais, ce n’est pas facile !) pour réussir à envisager votre avenir avec sérénité, peps et enthousiasme !

Vous pourrez alors déplacer des montagnes…

 

 

 

Add A Comment