5 erreurs cumul salariat et micro-entreprise

5 erreurs à éviter quand on crée sa micro-entreprise en étant salariée

Vous voulez créer votre micro-entreprise tout en conservant votre job salarié le temps de générer vos premiers euros et d’avoir un filet de sécurité ? 

Je partage avec vous 5 erreurs à éviter si vous voulez réussir votre entreprise.

1- Erreur n°1 : Ne pas délimiter clairement chaque domaine de votre vie

En tant que working mum, vous êtes déjà multi-casquette. Et très souvent, il est difficile d’accorder du temps à chacun de nos domaines de vie. Le perso s’invite dans le pro et inversement. Et lorsque l’on rajoute à ce bric à brac, la création de sa propre entreprise, le jonglage peut devenir périlleux. 

Il est donc essentiel que vous délimitiez bien votre temps et fonction de vos priorités. C’est-à-dire que si vous êtes dans votre activité salariée, ne passez votre temps à surfer sur internet pour savoir comment utiliser Facebook ou comment déclarer en ligne votre micro-entreprise. Attendez éventuellement votre pause déjeuner ou consacrez une demie-heure de votre temps le soir à votre micro-entreprise, une fois que les enfants sont couchés.

A ne pas vous fixer des limites, vous risquez d’être partout et au final… Nul part !

Fixez-vous des priorités et avancez petits pas après pas de façon concrète et efficace. Rome ne s’est pas faite en un jour !

2. Erreur n° 2 : Déclarer votre activité entrepreneuriale comme étant votre activité principale !

Attention ici, point de vigilance. Vous êtes en phase de lancement et vous avez toujours votre emploi salariée. Par conséquent, soyez attentive à l’enregistrement de votre micro-entreprise. Précisez bien qu’en parallèle de votre activité au sein de votre micro-entreprise, vous êtes toujours salariée. Cela vous évitera de basculer dans l’assurance maladie-maternité du régime social des travailleurs indépendants. Il en sera de même si vous démarrez votre projet entrepreneurial tout en bénéficiant des allocations chômage. 

Lorsque j’ai quitté mon JOB salarié enceinte de ma seconde fille, j’avais négocié une rupture conventionnelle. J’étais donc déclarée « demandeur d’emploi » tout en ayant entamé les démarches pour créer ma micro-entreprise. J’ai ainsi pu bénéficier du régime général de la sécurité sociale pour mon congé maternité.

Accédez gratuitement à votre mini-cours « Réussir sa reconversion »

3. Erreur n°3 : Payer des factures en lien avec la création de votre micro-entreprise.

Pour rappel, en créant votre micro-entreprise, vous n’avez rien à payer ! Tout se fait en ligne et gratuitement, notamment sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr

En revanche, vous recevrez dans votre boîte aux lettres des documents au format « facture » qui demanderont à ce que vous payez tel ou tel référencement sur te site. Ces organismes auront eu vent de votre immatriculation et vous référenceront sur différents sites. Ces factures sont rédigées de telle sorte qu’on a l’impression que c’est une obligation. Soyez très vigilante. Vous n’avez aucune obligation de payer quoi que soit. Lisez bien l’arrière des ces feuillets. Il est stipulé que ce n’est pas une obligation. Mais au premier abord, nous avons l’impression que c’est le contraire. J’ai failli me faire avoir. Soyez donc vigilante. Ceci n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres cas où des organismes peu scrupuleux viendront vous demander de l’argent.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’article « Arnaques, escroqueries, tromperies : les auto- entrepreneurs pris pour cible » du site le portail-autoentrepreneur.fr

Si vous recevez un courrier douteux ou un appel commercial agressif, n’hésitez pas à consulter le site de l’auto-entrepreneur de l’Urssaf ou à contacter l’Urssaf directement.

4. Erreur n°4  : Prendre un compte professionnel auprès de votre banque

En tant que micro-entrepreneure, votre seule obligation est d’avoir un compte bancaire distinct de votre compte personnel. C’est tout. Aucune obligation d’ouvrir un compte professionnel. Et honnêtement, quand on démarre, c’est inutile de s’embarrasser de charges de fonctionnement non obligatoires. C’est l’erreur que j’ai faite ! J’ai ouvert un compte professionnel pour mon activité lorsque j’ai créé ma micro-entreprise. Cela m’a causé tellement de tracas, notamment pour des histoires de virement (ma banque me réclamait 9,90 euros/mois pour je prenne l’option « virement » que ce soit vers mon compte personnel ou des comptes tiers). Autant vous dire que j’ai fait machine arrière !

Vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel lorsque vous passez en société.

Dites-vous que lorsque l’on démarre sa micro-entreprise, il n’y a pas de petites économies. Vous aurez besoin de bien suivre vos finances et de mettre en place des tableaux de bord pour suivre l’activité de votre micro-entreprise.

erreurs à éviter quand on crée sa micro-entrepriseVous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest.

 

5. Erreur n°5 : Exercer une activité entrepreneurial concurrente à celle de votre employeur

En tant que salariée, vous avez des obligations et notamment un devoir de loyauté. Cela vous oblige donc à exécuter votre contrat de travail avec bonne foi. Vous ne devez pas causer de tort à votre employeur. Ce qui vous oblige à ne pas gérer votre micro-entreprise pendant votre temps de travail salarié, entre autre.

Prenez soin également de regarder les différentes clauses prévues dans votre contrat de travail.

Il peut arrive, selon les professions, que vous soyez également tenue par une clause de non concurrence. Celle-ci pourra être levée avec l’accord de votre employeur. 

En tant qu’ancienne juriste en droit social et RRH, je pourrai vous aider à faire le point afin que vous ne fassiez pas un mauvais pas… Ce qui pourrait vous conduire à l’interdiction d’exercer votre activité en tant qu’entrepreneure, au versement de dommages et intérêts, sanction disciplinaire et même à un licenciement.

Vous voulez créer votre entreprise à impact positif alignée avec votre raison d’être ?

Mais vous ne savez si votre idée ou votre projet vous correspond parfaitement ? Ou vous ne savez pas par où commencer pour construire les fondements de votre entreprise et vous lancer avec tous les atouts nécessaires pour vivre de votre activité entrepreneuriale ?

Réservez dès maintenant votre séance diagnostic gratuite afin que vous puissiez clarifier votre situation, identifier vos toutes premières actions et voir si je suis la bonne personne pour vous accompagner.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté des Créatrices du changement, des working mum audacieuses et déterminées à faire bouger les lignes.

Add A Comment