maman-entrepreneuse

5 précieux conseils pour les mamans entrepreneuses

Je fais partie de cette génération de femmes qui a décidé que maternité ne rimerait pas avec sacrifices ! Ayant toujours voulu m’accomplir professionnellement et être indépendante financièrement, l’entrepreneuriat a été pour moi LA solution pour mieux concilier ma carrière et ma vie de famille. C’est comme ça que je suis devenue une maman entrepreneuse, une mompreneur comme on les nomme Outre-Atlantique !

Et aujourd’hui, se dessine clairement les contours d’une vague entrepreneuriale chez les mères de famille… D’ailleurs, la majorité de mes clientes optent pour ce statut et s’orientent, du moins dans les premiers temps, pour la création d’une auto-entreprise. C’est moi-même le choix que j’ai fait car mon business model me le permettait.

Toutefois, je tiens à préciser une chose essentielle ! L’entrepreneuriat n’est pas fait tout le monde. Si vous n’êtes pas prête à vous investir, à être dans le dépassement de soi, à travailler votre état d’esprit et à vous remettre en question régulièrement, ne prenez pas cette voie…

Pour celles qui veulent se challenger et y aller, voici mes conseils :

 

Conseil #1 : bien délimiter temps pro et temps perso

Très souvent, lorsque nous, les mères de famille, décidons de créer notre entreprise et de devenir une maman entrepreneuse, on se lance à domicile pour réduire les coûts mais aussi pour une question de praticien.

Le risque que nous encourons alors est de prendre à notre charge l’ensemble des tâches domestiques parce que, par principe, on est à la maison ! 

C’est une grave erreur car à ce rythme, votre entreprise va prendre des années à vous permettre de vous générer un revenu.

Vous devez donc impérativement cloisonner de façon stricte ces deux domaines de vie.

Bien évidemment, lorsque l’on décide de créer son entreprise notamment pour mieux concilier vie pro et vie perso, on aura tendance à se dire « je suis à la maison, je vais garder les enfants pendant les vacances scolaires, pendant les périodes de maladies ou de grève ».

Certes, sur ce point, nous sommes d’accord. C’est un peu le but de se lancer dans l’entrepreneuriat ! Alors j’ai fonctionné ainsi pendant longtemps. Mais ne voyant pas les résultats escomptés dans le fonctionnement de mon entreprise, j’ai décidé de mettre à contribution mon mari notamment pour les jours de grève. Je ne voulais pas considérer mon entreprise comme une activité de second plan. J’ai donc appris à imposer les choses à mon mari mais également à lui laisser sa pleine place au sein de notre famille. Et j’ai la chance d’avoir à mes côtés, une personne réceptive même si ce n’est pas parfait… Et je pense que Marlène Schiappa devrait également, dans ses discours, mettre en lumière que parfois, nous-mêmes, les mères de famille, nous ne laissons pas suffisamment la place à nos hommes !

J’ai donc fait la part des choses. Je récupère mes filles tous les jours à 17h et elles sont avec moi le mercredi après-midi. En contre partie, elles font un peu de centre de loisirs pendant les périodes scolaires et nous partageons les jours de grève (car oui, en 2 ans, je ne vous dis le nombre de jours au cours desquels mes filles n’ont pas eu classe en raison d’un mouvement de grève !!)

Bref, cloisonnez votre temps ainsi que votre espace ! Ménagez-vos un endroit dans votre domicile où vous avez le sentiment d’être dans votre entreprise et pas dans votre domicile !

 

Conseil #2 : Intégrez un réseau de femmes entrepreneuses pour ne pas se sentir isolée

Contrairement au salariat où l’on peut échanger et partager avec ses collègues, lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat, on est seule aux commandes du navire ! On se retrouve vite avec un certain sentiment de solitude d’autant pus fort lorsque l’on travaille à domicile…

Pour partager, échanger et apprendre, rien de mieux que d’intégrer un réseau de femmes, cheffes d’entreprises. Pour ma part, j’ai décidé d’intégrer les mampreneures, un réseau qui existe depuis 2009. Je me suis retrouvée dans les valeurs de cette association car on y trouve des mamans entrepreneuses d’une grande bienveillance et qui assument parfaitement leur maternité et leurs ambitions professionnelles. Comme moi, elles ne veulent rien sacrifier et se sont lancées le défi de créer leur propre style de vie !

Pour en savoir plus sur le réseau : https://www.reseau-mampreneures.org

 

Conseil #3 : Anticiper et gérer la perte financière

Notre rapport à l’argent est mis à rude épreuve lorsqu’on se lance dans l’aventure ! Très souvent de statut cadre avec un salaire confortable, on se retrouve avec une baisse de pouvoir d’achat non négligeable.

Et de vous à moi, je me suis même retrouvée tout simplement à être clairement dépendante de mon mari ! Cela a été très difficile pour moi à gérer car j’avais toujours été indépendante financièrement. Donc il est essentiel de travailler sur ce point, notamment avec un(e) coach et de mettre cartes sur table avec son conjoint(e) afin d’éviter par la suite tout conflits si votre activité ne génère pas les revenus escomptés dans un premier temps.

conseils-pour-mamans-entrepreneuses

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard !

Conseil #4 : Se poser régulièrement la question « pourquoi je fais ce que je fais » 

La vie d’entrepreneure est faite de hauts et de bas. C’est une formidable expérience mais elle nous sollicite beaucoup ! C’est ainsi ! Il est donc essentiel de régulièrement se remémorer pourquoi nous avons décidé de créer notre entreprise. 

Nous avons besoin de reconnecter régulièrement à la vision de notre vie idéale, à ce que nous souhaitons réaliser dans notre vie. Se poser la question « pourquoi je fais ce que je fais » permet justement cette reconnexion dans les moments de doute ou de difficultés.

Pour ma part, une fois par trimestre, je me pose et je me replonge dans mes écrits concernant la création de mon entreprise, de ce que je souhaite réaliser, mon message, ma mission etc.

Mais il existe aussi un excellent outil que l’on appelle le tableau de visualisation (ou vision board en anglais) qui permet de rendre un plus concret et visible un objectif que l’on s’est fixé. Le premier que j’ai réalisé a été conçu à l’occasion d’une formation que j’avais suivie pour créer mon premier programme en ligne. La formation était conçue sous la forme d’un défi et chaque jour, j’avais une tâche à réaliser et cela pouvait me prendre des heures !!!

Je m’étais alors fixée l’objectif de lancer ma première conférence en ligne pour vendre mon premier programme en ligne et je ne voulais surtout pas me défiler. En  regardant mon tableau de visualisation, immédiatement, je me déconnectais à ce pourquoi je faisais ce que je faisais. Et j’ai pu, à de nombreux moments, retrouver l’énergie et la motivation dont j’avais besoin.

 

Conseil #5 : Se faire confiance et faire confiance à la vie

J’ai beau être une femme audacieuse, je n’ai pas toujours confiance en moi ! Je me suis, à de nombreuses reprises heurter à des obstacles tels que la peur d’être jugée, de manquer et même de ne pas être légitime (bonjour petit syndrome de l’imposteur !!!). Mais ayant connaissance de mes forces, j’ai  pu aller de l’avant. Cela m’aide au quotidien à retrouver une belle confiance en mes capacités et à agir. 

>> Si vous voulez découvrir vos propres forces de caractères, cet article devrait vous intéresser Identifier ses forces pour en tirer les bienfaits au quotidien.

Il est donc indispensable de croire en soi, de croire en son projet et d’être attentive à ce que nous apporte la vie en termes d’opportunités ! Parfois, on se trompe. Parfois, on se plante complètement. .. Mais garder la foi sur ce que l’on souhaite apporter au monde est essentiel et même vital pour son entreprise. A défaut, on perd le cap parce qu’on est noyée dans la masse d’information et parce que l’on est influencée par la concurrence.

Add A Comment