Le jour où je suis partie en congé solidaire au Bénin

 

 

Faire preuve d’audace, c’est oser faire. C’est prendre un risque. C’est sortir de sa zone de confort. C’est l’envie d’aller découvrir l’inconnu tout en ayant une lucidité dans l’action.

Depuis ces dernières années, je m’interroge, je me cherche et je me questionne sur Pourquoi j’en suis là. Qui je suis ? Où je vais ? Qu’est-ce que je veux accomplir dans ma vie ? Quelle trace je souhaite laisser de mon passage sur cette Terre ? Et ces derniers temps, je me suis rendue compte que ma vie était faite de prise de risque et d’audace !

Aujourd’hui, je partage avec vous l’une de mes plus belles expériences humaines… Mon congé solidaire au Bénin !

 

Un reportage sur l’association Planète Urgence : le déclic !

Cette décision, je l’ai prise sur un coup de tête, le 10 juillet 2008, à l’issue d’un reportage de l’émission de France 2 « Envoyé Spécial » sur l’association Planète Urgence

( http://www.planete-urgence.org/ )

Je ne savais pas vraiment ce qui m’attendait là-bas. Je ne savais pas non plus comment je vivrais cette expérience… J’ai fait un GRAND saut dans l’inconnu avec un premier congé solidaire au Bénin à l’hôpital de Tanguiéta pour faire du soutient scolaire à des enfants alités…

Oui, rien que ça !

Cet appel était si fort que j’ai déployé un argumentaire sans faille pour que mon employeur prenne à sa charge mon congé solidaire.

J’ai passé outre les appréhensions et les peurs  exprimées par mon entourage (c’était la première fois que je partais en Afrique !). Mais j’ai la chance énorme d’avoir des parents qui me soutiennent dans tous mes choix (quel courage !).

 

 

Depuis mes années étudiantes, j’ai toujours fait du bénévolat auprès des enfants. Ce besoin, presque vital, d’aider  et de donner à ceux qui en ont le plus besoin à avoir accès à l’éducation m’accompagne et me nourrit chaque jour !

Car pour moi, l’éducation et l’instruction sont la base de TOUT. Il est tellement difficile aujourd’hui de s’en sortir, d’accéder à une vie descente sans un minimum d’instruction et d’éducation !

Alors voilà… ceci est ma raison d’être !

 

S’autoriser à prendre des risques

Et lorsque vous vous laissez guider par ce qui vous nourrit intérieurement, lorsque vous êtes dans votre totale authenticité, il n’y a plus de barrières, plus de peur mais une foi inébranlable.

Mais ceci n’est qu’une faible contribution… Il y a tellement de personnes qui œuvrent dans l’ombre. Des personnes qui ont des parcours de vie où la prise de risque est tellement plus grande que celle que j’ai prise en partant au Bénin ! Mais il est important, à notre niveau, d’oser, un peu plus chaque jour pour voir finalement jusqu’où cette sortie de notre zone de confort nous emmène !

J’ai écouté mon intuition. Je lui ai fait confiance. J’avais quelque chose à accomplir là-bas auprès de ces enfants.

Je n’aurai jamais imaginé faire cela quelques années auparavant. Et je pense même que mon entourage a été bien surpris de cette initiative.

Finalement, je pense qu’à travers cette décision, c’est ma façon, toute personnelle, de me construire. D’être un être singulier et libre.

Mais rien n’est parfait. Loin de là ! Cependant, j’ai l’intime conviction que secouer le quotidien participe à me faire me sentir plus libre. Je suis davantage MOI !

Alors je ne peux que vous conseillez, vous invitez à explorer, expérimenter, oser… Soyeux audacieuses et prenez des risques pour comprendre qui vous êtes. Allez à la recherche de la femme que vous êtes VÉRITABLEMENT ! Mais aussi pour identifier ce qui vous motive, vous enthousiasme, vous donne de l’énergie au quotidien ! Comment souhaitez-vous contribuer au monde ?

Au plaisir de vous lire ….

 

Comments

  1. Sylvie

    Bonjour Vanessa,

    Je suis touchée que tu m’aies citée dans cet exemple d’audace de cette année 2008 et qui m’a changée également.
    Cette expérience fut une des plus belles de ma vie et qui nous a fait nous rencontrer 🙂

    Ton témoignage est égal à mon souvenir.
    Je t’embrasse
    Sylvie

Add A Comment