Cessons de faire de la « petite » politique ! Éduquons nos enfants autrement…

Citation sur la haine de Bouddha

 

Parent : un rôle primordial

Depuis plusieurs jours, les journaux télévisés, les radios, la presse écrite ne font que relayer les polémiques autour de l’attentat de Nice.

Alors les politiques se lâchent et on entend tout et n’importe quoi pourvu que les électeurs soient au RDV ! Ah c’est sûr, on peut expulser tous les étrangers (titre de séjour « rapprochement familial » et autres…). C’est facile de mettre tout le monde dans le même panier et d’encourager, finalement, le racisme !

Veuillez m’excuser ce billet « coup de gueule » mais finalement il reflète la philosophie de MaternCoaching, MA philosophie, à savoir qu’en tant que parents, en tant que femme, en tant que mère de famille, en tant que professionnelle (notamment en tant que manager) nous avons un rôle à jouer qui est primordial.

Apprenons à être bienveillantes avec nous-même. Soyons dans l’écoute, l’acceptation de soi et l’acceptation de l’autre. Apprenons à gérer nos émotions et à ne pas être envahies par nos sentiments (le risque étant soit d’exploser soit de décompenser !). Soyons conscientes de nos limites et apprenons à déléguer lorsque le besoin se fait ressentir. Si nous sommes dans la capacité de faire tout cela, alors nous élèverons nos enfants à un niveau supérieur, dans l’autonomie, la confiance, la culture, la tolérance, la connaissance et la paix !

 

Pour une éducation plus bienveillante

Vous l’aurez compris, pour moi, le cœur du problème n’est pas tant sécuritaire… Il est éducatif ! Bien sûr le combat sera long et difficile. Mais il est temps de changer les choses, d’évoluer. Que faisons-nous de notre jeunesse ? Qu’est-ce qui fait que nos jeunes et même les trentenaires (autant dire ma génération) décident de se radicaliser ? Et qu’est-ce qui fait que grand nombre de nos adolescents sont en souffrance psychologique (à lire « adolescents en France, le grand malaise » – https://www.unicef.fr/article/adolescents-en-france-le-grand-malaise). D’où vient cette violence quotidienne ? Et ça, personne ne se pose la question ! Cependant, je ne dis pas qu’il faut TOUT accepter et se dire que chaque individu est profondément bon. Non ! Je me pose simplement la question de savoir comment peut-on en arriver là ? Qu’est-ce qui dans la vie d’un individu fait qu’à un moment donné on décide de prendre un camion et de tuer des femmes, des enfants et des hommes ? L’éducation, pour moi est une des clés pour enrayer la violence qui remplit notre quotidien.

Et le commencement, c’est l’accueil de nos enfants dans notre société !

Notre rôle en tant que parent n’est-il pas de leur enseigner la tolérance, l’ouverture d’esprit et la bienveillance ? Malheureusement (et je le déplore moi-même à titre personnel), même l’Education Nationale est incapable de parer à cette carence ! Quand on parle aux enfants, on les agresse ! Et quand je dis « agresser », ce n’est pas seulement crier dessus. Non ! C’est de ne pas les écouter et leur demander de refouler leurs sentiments, leurs émotions. « Mais non, tu n’as pas mal voyons. Arrête de pleurer ! ».

 

Être à l’écoute et accueillir les émotions

Ce matin, ma fille aînée, Ella, s’est mise à pleurer car elle voulait un yaourt à la vanille dans un pot avec une fleur (bref, une marque précise). Alors je lui ai fait remarquer que nous avions fait les courses ensemble la veille et que nous avions choisi une autre gamme meilleure. Rien à faire ! Croyez-vous que je me sois fâchée en lui disant « mais c’est n’importe quoi ! Arrête de pleurer ! » ? Non, j’ai simplement mis sa petite tête entre mes mains, je l’ai regardé dans les yeux et lui ai dit « je comprends Ella ce que tu es en train de me dire. Mais je t’assure que le yaourt que je te propose est à la vanille et non nature et qu’il est meilleur que le yaourt avec la petite fleur. Goûte et tu verras… Alors, est-ce que tu veux le yaourt ». Et là, pas de miracle. Sa réponse a été « oui ».

Pourquoi a-t-elle réagit comme ça ? Simplement parce que je l’ai écouté et que j’ai compris sa déception. Rouspéter n’aurait rien changé. Elle se serait braquée et n’aurait pas mangé son yaourt !

 

Ce que l’école ne nous apprend pas !

A l’école, j’ai eu des cours de SVT, de chimie, de technologie. Mais dans ma vie tant personnelle que professionnelle, cela ne m’a rien apporté de plus, en toute honnêteté. Aujourd’hui, j’ai toujours besoin de ma calculette ! Et le fait de savoir que la formule chimique de l’eau est H2O ne m’apporte rien de plus (toutes mes excuses aux scientifiques qui me liront !). En revanche, ce qui m’aurait été utile, c’est d’apprendre à communiquer (une bonne communication évite les conflits et les malentendus) avec les autres, à relativiser (ne garder que l’essentiel !), à gérer mes émotions, à gérer les conflits… Heureusement, ma reconversion professionnelle m’a ouvert les portes d’un monde de découvertes où tout est possible. Et chaque jour, j’apprends, teste, fais des erreurs, m’énerve, râle mais profondément, je me transforme, j’évolue vers plus d’harmonie entre mon être profond et mes comportements. Le chemin est tortueux, difficile mais tellement gratifiant ! Et c’est bien à travers ma pratique de coach que je souhaite, à mon niveau, avec toute mon humilité, vous accompagner, mesdames, dans votre cheminement pour trouver VOTRE équilibre corps-esprit et véhiculer auprès de vos enfants, de vos proches toute votre bienveillance, votre force, votre gratitude, votre empathie…

Osons le changement pour un monde plus juste… Pour nos enfants…

A nos enfants !

Add A Comment