comment-developper-sa-confiance-en-soi

Comment développer sa confiance en soi pour dépasser ses peurs ?

 

Comment ne plus avoir peur ? Comment faire taire cette petite voix intérieure qui me dit que « je ne suis pas capable »,  » je ne vais pas réussir », « je ne vais gagner assez d’argent pour payer mes factures », et puis, « que vont dire les autres », et « si j’échoue »… Je pourrai continuer ainsi pendant plusieurs lignes encore. Alors pourquoi a-t-on peur alors même que la peur est une émotion suscitée par anticipation ? Et oui, la peur est une émotion bien désagréable engendrée par une situation que nous interprétons comme étant dangereuse. Elle va alors nous ralentir, nous freiner et même nous paralyser. Quel est le remède miracle pour s’en débarrasser ? Le courage de voir le monde autrement… Et la bonne nouvelle, c’est que la confiance en soi peut se travailler, se développer.

 

Confiance en soi VS Estime de soi

On me demande souvent quelle est la différence entre confiance en soi et estime de soi. Voici ce que je réponds : la confiance en soi est notre capacité à entrer dans l’action. Elle est donc directement en lien à nos capacités. Lorsque l’on a une bonne confiance en soi, on traverse plus facilement les difficultés, les erreurs, les échecs. On se sent pleinement à la hauteur de dépasser cela et d’avancer vers nos objectifs. En revanche, lorsque l’on manque de confiance en soi, on est beaucoup plus fragilisée par les aléas de la vie. On est ainsi beaucoup plus sensible aux remarques, aux critiques. On est plus stressée, voire même angoissée et on a davantage peur !! 

La confiance en soi, c’est « le sentiment de maîtriser pleinement son corps, son comportement et le monde extérieur, la conviction que l’on a plus de chances de réussir que d’échouer dans ce que l’on entreprend et que les adultes vous aideront et vous conseillerons » Daniel GOLEMAN 

L’estime de soi, c’est une évaluation subjective. C’est la valeur que l’on se donne. Elle se situe donc davantage au niveau de l’identité et elle est directement liée à notre système de valeurs. Selon Nathaniel BRANDEN, dans son livre « L’estime de soi, s’aimer, s’accepter et s’accomplir« , ce sentiment d’avoir une véritable valeur, c’est la confiance en notre capacité à faire face aux défis de la vie et la confiance que nous avons en notre droit au bonheur. 

Ces deux notions sont intimement liées car la confiance en soi est un des trois piliers de l’estime de soi (les deux autres étant l’amour de soi et l’image de soi). 

S’agissant de nos freins psychologiques (peurs, blocages, doutes, croyances limitantes), travailler à développer et renforcer sa confiance en soi est une première étape. Elle vous permettra d’être dans l’action, de trouver le courage dont vous avez besoin pour oser votre changement de vie. Mais ce qui est, à mon sens, le plus pertinent et le plus optimum, c’est de travailler sur l’estime de soi et donc sur les trois piliers qui la compose.

Pourquoi ?

Parce qu’être dans l’action, c’est bien…  C’est même très bien ! Mais agir en congruence, c’est mieux.

Exemple : vous décidez de mettre à jour votre CV et vous décrochez un premier entretien d’embauche. C’est bien. Mais si face à votre recruteur, vous avez une piètre image de vous, il vous sera bien difficile de convaincre votre interlocuteur de votre valeur et de votre parfaite adéquation avec le poste que vous convoitez.

Mais prenons les choses, étape par étape.

Je vous invite d’abord à commencer par développer votre confiance en soi grâce à 3 précieux conseils.

 

Cliquez ici pour accéder gratuitement à votre guide

 

3 étapes indispensables pour développer sa confiance en soi

Poser des petites actions 

Si vous regardez la montagne qui est à franchir, vous vous direz immédiatement que ça va être très difficile, voire quasi impossible d’atteindre son sommet. Il faut donc commencer par se focaliser sur des petits paliers (des petites étapes) et avancer en vous sentant en sécurité. Pour aller vers… Vous devez être dans l’ACTION. Vous devez sortir de votre zone de confort mais par petites actions. Inutile de rajouter de la peur à la peur, n’est-ce pas ? Alors osez. Amusez-vous à faire un petit pas de côté, à tester et à ajuster. Et bien souvent, il ne faut pas grand chose.

Changer votre façon de voir le monde et faites en sorte de voir le positif dans toutes vos expériences.

Alors A-C-T-I-O-N : Quelle première petite action (que vous réussirez sans problème) pouvez-vous mettre en place MAINTENANT pour avancer vers votre projet, votre rêve, ce qui vous enthousiasme ? Un mail ? Un coup de téléphone ? Un RDV avec votre hiérarchique ?

Soyez dans une dynamique d’amélioration continue c’est-à-dire une démarche appelée « kaizen« . C’est une méthode graduelle et douce qui nous invite à garder notre cap mais à ajuster un peu, chaque jour, nos actions. Inutile de tout reprendre à zéro ou de faire continuellement trois pas en arrière et un pas en avant. C’est véritablement en changeant chaque jour grâce à des petits pas que vous atteindrez votre objectif et cela, en faisant moins d’effort. Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie ici à mon article « Changer de vie, oui, mais avec la kaizen attitude« . 

 

Apprendre à faire de ses émotions des compagnons de route

Indéniablement, nous sommes des êtres d’émotions. C’est ainsi. Nous devons faire avec. C’est à la fois positif (lorsque nous ressentons de la joie par exemple) et négatif (lorsque nous sommes en colère). Mais plutôt que de les gérer, de les dompter, il est à mon sens plus opportun de les comprendre, d’être attentive à leur venue pour appuyer sur ce fameux bouton « pause » et adopter le bon comportement pour ne pas aggraver une situation. Il est alors indispensable, à ce stade, d’apprendre à relativiser.

Lorsque l’on manque de confiance en soi, il est bien difficile de gérer ses émotions, notamment son stress. Le coeur qui palpite, les mains moites, la voix qui tremble… Bref, ce genre de manifestations corporelles n’est pas des plus agréables surtout lorsqu’il s’agit de négocier une rupture conventionnelle, de présenter sa motivation pour intégrer une formation ou son projet de création d’entreprise auprès de financeurs potentiels. Lorsque l’on ne se sent pas confiante, nous ne sommes pas en capacité d’agir de façon adéquate.

 

3-etapes-pour-developper-sa-confiance-en-soi

 

Alors concrètement, on fait comment ?

Face à une situation qui génère chez vous un stress ou une angoisse, je vous invite simplement à ralentir, à faire une pause en vous focalisant sur votre respiration pendant 2 ou 3 minutes. Vous pouvez le tester MAINTENANT ! Allez-y…. Prenez 3 profondes respiration et portez toute votre attention sur celles-ci. Même si les changements ressentis sont infimes, les bénéfices sont bien réels. Et plus vous vous entrainerez et plus vous en ressentirez les bienfaits.

Fonctionner ainsi nous permet juste de ralentir le temps pour prendre la bonne attitude face à une situation stressante. Par la suite, prenez un temps de réflexion et d’analyse sur la situation qui a généré du stress ou de l’angoisse. Souvent nous surinterprétons les situations alors même que nous n’avons pas connaissance de toutes les composantes factuelles de celle-ci. Par exemple, le simple fait de demander un entretien avec votre N+1 pour lui faire part de votre insatisfaction dans votre emploi actuel vous rend très mal à l’aise. Dites-vous que votre N+1 est peut-être également mal à l’aise ou qu’il est également insatisfait de sa situation ou qu’il ne souhaite pas vous voir quitter l’entreprise ou qu’il déteste se retrouver confronter au mal être des autres etc.

Ce qui compte, c’est de contextualer la situation afin de se baser uniquement sur des faits et pas sur des interprétations. Nos pensées ont tendance à nous faire imaginer tout et importe quoi car elles se basent sur des expériences passées. En relativisant et en prenant de la distance, vous pourrez mettre le doigt sur des croyances qui vous limitent et des réactions réflexes.

 

Identifier et transformer nos croyances et nos schémas de pensées négatifs

Pour développer sa confiance en soi, il est indispensable d’identifier ses croyances et ses schémas de pensées qui nous limitent. Si pendant votre enfance, on vous a inlassablement répété :

  •  « Tu n’es pas assez douée pour … »,
  •  » Tu es trop comme si « ou « tu n’es pas assez comme ça« ,
  •  » Si tu fais ça, tu risques gros »
  •  « Mais tu n’es pas capable »

Inévitablement, vous vous êtes donnée une étiquette et votre confiance en soi (et même votre estime de soi) en a pris un coup.

Il est donc indispensable que vous preniez un temps de réflexion pour identifier toutes les croyances en lien avec la confiance en soi qui vous limitent pour les déprogrammer et les remplacer par des croyances aidantes. Je vous invite donc à avoir sur vous un petit carnet dans lequel vous noterez toutes vos phrases qui sont soit des règles ou des jugements de valeur ou des généralisations (ex : la vie est ainsi faite / les filles sont nulles en mathématique/ J’ai toujours …/ Toute le monde pense que je suis…) soit des injonctions ou obligations telles que « il faut », « je dois ».

Ensuite transformer ces croyances pour qu’elles deviennent aidantes grâce à l’hypnose qui vous permettra de lâcher prise et d’ancrer une nouvelle façon de penser, la méditation ou la programmation neuro-linguistique pour programmer des nouveaux modes de fonctionnement ou ancrer de nouvelles ressources.

J’espère que cet article vous aidera à dépasser vos peurs, vos blocages en développant votre confiance en soi. En effet, indéniablement, confiance en soi et estime de soi sont le nerf de la guerre, les piliers d’une belle réussite de votre vie.

Et vous, qu’est-ce qui vous freine aujourd’hui ? Avez-vous identifié vos peurs, celles sui paralysent aujourd’hui pour réaliser vos rêves ?

 

Cet article vous a plut ?

Vous avez l’impression que votre grossesse peut être un nouveau départ pour votre vie professionnelle ? Vous pensez que votre grossesse peut être l’événement qui va vous conduire vers votre JOB de rêve, ce métier qui a du sens pour vous et qui vous permettra de vous sentir 100% alignée avec vos valeurs et vos aspirations ? Si vous voulez aller plus loin, téléchargez mon guide « 5 étapes pour trouver le métier qui a du sens pour moi » : cliquez ici tout de suite pour le télécharger

Add A Comment