comment trouver sa voie professionnelle : 5 étapes clés

Comment trouver sa voie professionnelle sans pression ?

Si vous êtes ici, en train de me lire, c’est très probablement que vous vous interrogez sur votre place dans notre société, sur votre raison d’être, sur ce pour quoi vous êtes faite.

Cette quête de sens qui mène inéluctablement vers la quête de soi, nous sommes de plus en plus nombreuses à la faire. Nous voulons nous accomplir professionnellement et cela nous amène par voie de conséquence à nous poser cette fameuse question : comment trouver ma voie professionnelle, ma mission de vie, ma vocation ?

Trouver sa Voie professionnelle, de quoi parle t-on au juste ?

Je ne pense pas qu’il y ait une seule et unique voie. Je pense qu’en tant qu’être humain, nous avons pour but ultime d’évoluer. En cela, nos projets évolueront indéniablement. En revanche, ce dont je suis certaine, c’est que nous avons un socle de base composé de nos passions, de nos centres d’intérêts, de ce qui fait sens pour nous, de nos talents et forces. Et en fonction des événements de notre vie, notre projet évoluera en conséquence.

Trouver sa voie professionnelle, c’est se dessiner à un instant T, une direction, un cap qui est à la jonction entre nos talents naturels, nos passions (ou centres d’intérêts) et ce dont le monde a besoin (et qui fait sens pour nous).

Lorsque l’on cherche à mettre le doigt sur sa voie professionnelle, ce que l’on veut, c’est identifier ce pour quoi nous sommes faites : notre raison d’être.

Pour moi, trouver sa voie professionnelle, c’est identifier clairement QUI l’ON EST. Ensuite, en fonction de cela, de nos centres d’intérêts (ou passion, tout dépend de là où vous en êtes) et de ce dont le monde  a besoin (et qui résonne en vous), plusieurs métiers, plusieurs projets professionnels peuvent se dessiner.

Je pense que nous ne sommes pas prédestinées à faire une seule et unique chose.

Pourquoi trouvé sa voie professionnelle est compliqué pour de nombreuses personnes ?

Accepter d’aller là où notre coeur nous invite à aller n’est pas chose aisée car cela demande très souvent de sortir de sa zone de confort.

Or, notre cerveau aime la routine et préfère nous cantonner à notre prison dorée plutôt que de nous laisser tranquillement prendre le chemin de l’inconnu.

Ce que je tire comme leçon de ma propre quête de ma voie professionnelle et des femmes que j’ai eu le bonheur d’accompagner, c’est que notre JOB idéal n’est jamais bien loin. Je peux même affirmer que la majorité des personnes savent ce pour quoi elles sont faites.

Sauf que… Et oui, ce ne serait pas drôle s’il n’y avait pas un « mais »… Nous avons des croyances qui nous empêchent d’oser aller vers ce qui nous fait vibrer.

Accédez gratuitement à votre mini-cours « Réussir sa reconversion professionnelle »

Prenons l’exemple ma propre histoire.

En 2008, premier déclic.

Je quitte Paris pour une mission humanitaire. Et de retour en France, je décide de suivre des cours en psychologie. Je sais que le chemin sera long mais je suis motivée. Et puis, la vie, mon quotidien me rattrape et je laisse de côté ce qui donne tant de sens à ma vie professionnelle.

La vie me donnera deux enfants qui seront alors le moteur de mon changement.

Prenons maintenant l’exemple de Carole que j’ai accompagné pendant 4 mois.

Carole a toujours su que ce qui la fait vibrer, ce qui donne du sens à sa vie, c’est d’aider les femmes à se sentir bien dans son corps, à se sentir belles. Mais à chaque séance de coaching, elle me dit que cela n’est pas un projet, qu’on ne peut pas vivre de ça, que c’est trop tôt, qu’elle ne peut créer son propre job car elle a un projet bébé… Bref, je vous épargne toutes les fausses bonnes excuses qu’elle s’est inventées. Son projet, elle l’avait en elle depuis des années parce que c’est intimement lié à son histoire (ancienne boulimique) et à ce pour quoi elle est faite, intrinsèquement. Tous les exercices que nous avons pu faire concordaient dans ce sens. Sauf que Carole s’est refusée de le voir à cause de toutes ses croyances limitantes.

Vous l’aurez compris, pour trouver votre voie professionnelle, vous allez devoir changer vos paradigmes. Et laissez plus de place à votre coeur qu’à votre raison.

Changer de vie professionnelle et notamment, oser se lancer dans sa propre activité professionnelle, surtout lorsque l’on est une mère de famille demande du courage.

Je vous l’accorde, ce n’est pas évident.

Pour ma part, la prise de risque n’a jamais été un problème. Mais en ayant fait tout un travail d’introspection sur moi, je sais aujourd’hui d’où me vient cette force. Je comprends donc aisément pourquoi pour d’autres femmes, le passage à l’acte est plus compliqué.

Seulement, je tiens à vous dire, du plus profond de mon coeur, que le conditionnement dont nous, les femmes, faisons l’object depuis notre plus tendre enfance (et je dirai même, depuis des générations) ne devrait pas nous empêcher de viser la lune.

Lorsque l’on a conscience de tout ceci, il est plus facile de prononcer ces deux mots : JE DECIDE.

Donc aujourd’hui, vous pouvez décider de vous délester de tout un conditionnement pour oser être vous-même et partir à la conquête de ce pour quoi vous êtes faite. Et je vous assure, ce n’est pas si difficile que cela. Vous devez juste accepter de changer certains de vos mécanismes comportementaux pour laisser libre cours à votre créativité et vous autoriser à vivre une vie qui vous correspond à 100%.

comment trouver sa voie professionnelle

Si vous avez aimé cet article, pensez à l’épingler sur Pinterest.

Peut-on réellement trouver sa voie professionnelle ?

Comme dit précédemment, il n’y a pas qu’une seule voie possible.

Selon moi, notre quête de sens nous amène à identifier notre mission de vie professionnelle. Mais attention, quand je parle de mission de vie, ce n’est pas un truc perché tombé du ciel.

Non, la mission de vie, pour tout à chacun, c’est de servir l’autre. C’est de contribuer.

Ensuite, en fonction des uns et des autres, cela prendra des formes différentes. Et très souvent, cette mission de vie s’inspire de notre propre expérience.

Je le constate chaque jour avec mes clientes. Leur nouveau projet professionnel s’inspire d’un événement ou de plusieurs événements qui ont contribué à faire d’elles, les femmes qu’elles sont aujourd’hui.

Il n’y a pas de quête de mission de vie ou de vocation comme si nous étions impérativement destinée à quelque chose de très précis. Vous imaginez la pression ?? Si vous passez votre vie à mener cette quête et que le jour du trépas, vous estimez ne pas l’avoir trouvé ?

Non, cessons de nous mettre une pression inutile.

Votre mission de vie, telle que je l’entends, se dessine en fonction des événements que vous avez vécu, en fonction de QUI vous êtes au-delà de vos conditionnements.

C’est la vie qui vous met sur la voie et non vous.

Et je pense que nous sommes toute une génération qui a pris conscience de cela et qui prend cette voie pour changer le monde. N’est-ce pas formidable ?

En tout cas, je trouve que nous vivons une époque extra-ordinaire ou le TOUT EST POSSIBLE reprend se juste place.

Ne vous attardez pas sur les jugements des autres et notamment sur ceux de vos parents qui, malgré leur soutient, se demandent d’où vient cette génération qui se pose tant de questions et qui cherche à remettre du sens dans sa vie.

Pour eux, la clé réside dans le fait d’avoir fait de bonnes études pour décrocher un CDI dans une grande entreprise et être payée grassement.

De vous à moi, nous avons bien conscience aujourd’hui que ceci n’est plus la norme.

Ouvrez-vous au contraire à ce nouveau courant. Ouvrez votre esprit. Et laissez-vous guider par vos désirs profonds.

Par où commencer quand on cherche sa voie professionnelle ?

Tout d’abord, inutile de chercher à l’extérieur de vous.

Si vous faites partie de ces femmes, qui regardent les fiches métiers ou qui partent de leurs compétences pour trouver le bon projet professionnel, je vous le dis tout de suite : vous faites fausse route.

Tout part de vous.

De ce qui fait sens pour vous.

De votre histoire personnelle et familiale.

De vos expériences.

De vos valeurs.

De vos forces et de vos talents.

Imaginez tout simplement un puzzle. Aujourd’hui, vous devez identifier les pièces clés pour constituer votre puzzle. Mais bien souvent, on est impatiente. Et je le comprends, c’est humain. Sauf que se reconvertir, trouver sa voie professionnelle demande du temps et le début du chemin est loin d’être agréable. Pourquoi ? Parce que l’on doit faire le bilan de sa vie et se confronter à des mécanismes comportementaux qui expliquent pourquoi aujourd’hui on est malheureuse dans sa vie professionnelle. Et n’oublions pas toutes ces émotions désagréables qui nous traversent telles que la peur, le doute, l’inquiétude. C’est un passage obligé mais tellement libérateur par la suite.

Alors avant toute autre chose, vous devez prendre le temps de ralentir. Ce n’est pas en ayant la tête dans le guidon, avec la charge mentale qui caractérise tant les mères de famille de notre société, que vous laisserez de la place dans votre mental pour une telle introspection. C’est pourquoi, l’accompagnement d’un coach est une aide précieuse car il va vous aider à prendre le recul nécessaire.

Ensuite, aménagez-vous du temps pour vous. Là aussi, on a beau le lire partout, nous les femmes, ont a dû mal à lâcher prise. Prendre soin de soi. Prendre des RDV avec soi-même, nous fait vite culpabiliser. Et pourtant, nous avons besoin de cette bulle d’oxygène pour réfléchir à ce que nous voulons vraiment accomplir dans notre vie professionnelle.

Car savoir ce qu’on ne veut plus est assez simple. En revanche, se projeter dans un avenir plus réjouissant et s’autoriser à rêver est une autre affaire.

Et la troisième clé est bien celle-ci : se projeter et s’autoriser à rêver. Quelle femme voulez-vous devenir ? Quels étaient vos rêves d’enfant que vous avez mis de côté ? Commet envisagez-vous votre équilibre personnel et familial ?

Voici donc quelques axes de réflexion pour vous guider.

Et c’est seulement après cette phase introspective que vous pourrez analyser votre parcours scolaire et professionnel. Dans cette 4ème phase, on fait une sorte de bilan de compétences (vous voyez, ici, à quel point le bilan de compétences peut être restrictif lorsque l’on est dans une démarche de virage à 180° ??).

A ce moment là, vous pourrez rassembler les différents morceaux de votre puzzle pour faire émerger un ou plusieurs projets professionnels.

S’en suit cette phase d’action qui nous invite à confronter nos idéaux à la réalité d’un marché pour ne retenir qu’un projet professionnel qui nous correspondra à 100% et nous enthousiasmera au quotidien. 

Ce que vous devez retenir :

Vous n’avez pas à chercher UNE voie professionnelle mais une mission de vie professionnelle que vous vous serez donnée et qui fera sens pour vous. Et pour dessiner les contours de ce nouveau projet professionnel, vous devez avoir une meilleure connaissance de vous-même (vos talents, ce qui vous motive, vos forces, vos valeurs, convictions, vos besoins…) changer certains de vos paradigmes (et donc votre état d’esprit), vos compétences clés et servir une cause qui vous prend aux tripes.

Finalement, mettre du sens dans sa vie professionnelle, c’est servir une cause en fonction de qui l’on est véritablement.

Votre JOB ne vous convient plus et vous êtes déterminée à trouver le projet professionnel qui (re)mettra du sens dans votre vie et qui vous permettra de vous accomplir en tant que femme ? Réservez dès maintenant votre séance diagnostic gratuite avec moi afin que nous puissions clarifier votre situation et définir les toutes premières actions pour concrétiser votre rêve.

👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté des Créatrices du changement, des working mum audacieuses et déterminées à faire bouger les lignes.

Add A Comment