mampreneur-entrepreneure-comment-relever-le-defi

Femme, maman et entrepreneuse, comment faire face au défi du quotidien ?

Devenir une mampreneur ? J’avoue ne jamais m’être posée la question jusqu’au jour où devenue maman, je n’ai plus réussi à trouver mon équilibre entre un JOB très prenant et ma vie de famille. Cela faisait finalement un moment que je ne me sentais plus vraiment alignée avec mon poste. Ce projet de reconversion professionnelle était inconscient et la maternité a été l’élément déclencheur.

L’entrepreneuriat s’est alors imposé à moi comme une évidence. C’était pour moi la meilleure solution pour concilier carrière et vie de famille. Car oui, issue de la génération Y, je fais partie de ces femmes qui n’a nullement envie de choisir et de sacrifier sa carrière pour sa vie de famille ou inversement !

Alors aujourd’hui, j’accompagne ces femmes et ces mères de famille qui comme moi, aspirent à concilier vie pro et vie perso en osant trouver ou même créer le métier qui a du sens pour elles et qui leur correspond à 100%.

 

Oser travailler autrement et incarner ses valeurs

Le terme « mampreneur » (« mompreneur » en anglais) est issu de la contraction de deux termes : maman et entrepreneure.

Venu tout droit des Etats-Unis, du Canada et véritable phénomène, les mampreneurs ont fait leur apparition en France depuis quelques années déjà. Ces mères de famille ne sont en aucun cas des mère au foyer avec une activité annexe. Non, bien au contraire ! Ce sont des femmes qui ont fait le choix de sortir d’un système qui ne leur permettaient pas de pouvoir articuler leurs différentes temps de vie et s’épanouir en tant que femme et mère de famille.

Et j’ai envie de partager avec vous la story de Stéphanie SHIRLEY, cette anglaise, femme d’affaires et philanthrope. Elle a créé son entreprise de création de logiciels dans les années 60 dans son salon. Rencontrant rapidement du succès (mais sous un pseudonyme masculin parce que sous son prénom, elle n’arrivait pas à décrocher de clients !), elle a commencé à recruter uniquement des mères de famille qui étaient formées au métier de développeurs de logiciels  mais qui, une fois devenue maman, avaient été rapidement mise au placard. Ces femmes ont donc commencé à travailler à leur domicile tout en s’occupant de l’éducation de leurs enfants ! Un formidable exemple de discrimination positive  ! Jusqu’à ce que la loi anglaise n’impose aux entreprises un quota de recrutement pour les femmes et mes hommes… Cette femme est pionnière dans les opportunités d’emploi pour les mères de famille. 

Mais revenons maintenant à nos mampreneurs françaises !

Ces femmes créatrices d’entreprise sont avant tout animées, passionnées et portées par leurs valeurs. La maternité est souvent un moment où la femme se recentre sur elle-même, s’interroge sur sa vie, sa place dans la société, sur ce qu’elle souhaite apporter au monde et ce qu’elle veut accomplir dans sa vie. C’est très souvent un moment où l’on amorce un virage à 180°. Ces mampreneurs décident, d’ailleurs souvent, de créer leurs propres entreprises parce qu’à un moment donné, dans leur grossesse ou dans les premiers mois de vie de bébé, elles se sont aperçues qu’il y avait un vrai besoin qui n’était pas  satisfait. Je trouve qu’elles font tellement preuve de créativité et d’audace ! C’est formidable de voir cette montée en puissance des femmes ! 

Mais bien évidemment, cela demande de l’énergie, de la ressource et du courage pour décider de quitter un emploi salarié pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Et pour réussir cette belle aventure que je vis depuis maintenant 4 ans, je partage avec vous 5 clés qui sont, à mon sens, essentielles pour relever le défi !

———————————————————————————-

Découvrez votre guide gratuit « 5 étapes pour trouver

le métier qui a du sens pour soi »

Des exercices d’auto-coaching

Pour cheminer vers un nouveau projet professionnel qui a du sens

Apprenez et sachez par où commencer pour réussir votre reconversion

CLIQUEZ ICI

———————————————————————————-

5 clés essentielles pour réussir sa vie d’entrepreneur 

1ère clé : Ma grand vision

Un projet d’entreprise doit se préparer à deux niveaux : vie professionnelle et vie personnelle.

En effet, les deux étant intimement liés, inéluctablement, l’un aura un impact sur l’autre. Il sera toutefois essentiel de cloisonner les deux sphères dans la gestion de votre temps.

Mais revenons à votre projet d’entreprise et je dirai même, à votre projet de vie ! Il est très important que vous élaboriez votre business plan et que vous choisissiez votre business model en fonction de ce que vous souhaitez réaliser, accomplir dans votre vie.

Vous devez donc vous poser, certes des questions en terme de besoins, de chiffres, de faisabilité de votre idée, mais vous devez surtout vous raccrocher à ces quelques questions : quel est votre grand Pourquoi (c’est-à-dire la raison ou la cause qui ferait que vous lèveriez le matin avec enthousiasme, envie et que vous seriez prête à soulever des montagnes) ? Quelle est votre vision à court et long terme pour votre entreprise et votre vie ? Pourquoi faites-vous ce que vous faites ? Pourquoi ce désir d’entreprendre ?

Il est essentiel de prendre le temps de la réflexion pour ne pas se précipiter dans un projet de création d’entreprise.

Pour tenir dans la durée, vous devez être animée, passionnée. C’est essentiel !

Par ailleurs, clarifier sa grande vision permet d’avoir une sorte d’ancrage pendant les moments  de doute, de stress intense ou de peur.

 

2ème clé : Je m’entoure des bonnes personnes

Soyez entourée de personnes positives qui vous montreront le chemin. Cela peut se faire soit en recherchant un ou plusieurs partenaires pour la concrétisation de votre projet soit en intégrant un ou plusieurs réseaux d’entrepreneurs (ils sont nombreux en France aussi bien localement que nationalement !) soit en vous faisant accompagner par un coach ou un mentor.

Vous allez devoir faire face aux critiques et aux incompréhensions. Car oui, dans votre entourage et même dans votre famille, il y aura sûrement des personnes qui ne comprendront pas votre choix. Quitter le salariat avec cette sécurité du salaire qui tombe à la fin du mois pour l’inconnu et des ressources financières aléatoires est une telle prise de risque pour de nombreuses personnes que vous risquez fortement d’être incomprise. Prenez la pleine responsabilité de votre choix.

Vous allez avoir besoin de vous extraire des personnes toxiques qui auront tendance à vous dévaloriser, à vous considérer comme incompétence ou pas assez comme si ou trop comme ça. Bref, vous l’aurez compris, vous allez avoir besoin d’être portée. C’est vital.

Dans l’entourage, j’inclus également les « pairs » pour pouvoir échanger, apprendre, recevoir du feedback… C’est important de pouvoir partager son expérience avec d’autres professionnels faisant le même métier que soi.

L’entourage vous permet de sortir de l’isolement d’autant plus si vous décidez de lancer votre activité à domicile.

mampreneur-comment-relever-le-defi-entrepreneuriat

3ème clé : Je mets en place une organisation sans faille

Si vous êtes en couple, vous devez faire de votre conjoint(e), un partenaire, un membre de votre équipe. Et vous devez vous entourer de « personnes relais » pour prendre en charge vos enfants qu’ils soient en bas-âge ou à l’école, et même du ménage si vous en avez la possibilité. 

Pour ma part, je considère mon mari comme mon équipier lorsqu’il s’agit, notamment, de nous occuper de nos 2 filles. Lorsque j’ai fondé MaternCoaching, j’étais enceinte de ma seconde fille. J’ai pris le temps de faire les choses (et même trop de temps !) et je me suis rapidement rendue compte que mon activité ne décollait pas, notamment parce que je n’avais pas bien délimité mon temps de travail. Travaillant à la maison, je prenais à mon compte toutes les tâches domestiques, administratives et l’éducation des filles.  Une fois que j’avais pris conscience de cela, j’ai changé ma façon de fonctionner et je me suis reposée davantage sur mon mari pour un certain nombre de tâche. J’ai tout simplement lâcher prise (c’est bien connu, l’autre fera moins bien que moi 😉!!) et déléguer !

Vous aurez par ailleurs besoin de vous doter d’applications pour organiser votre temps de travail (google agenda, trello, dropbox…), évaluer le temps que vous mettez à réaliser vos tâches et planifier vos rendez-vous qu’ils soient personnels ou professionnels.

Dès que vous serez prête à vous lancer dans la concrétisation de votre projet, il vous faudra préparer le terrain, mettre tout en place pour vous consacrer à votre projet et avoir l’esprit le plus tranquille possible. Ce qui signifie, entre autre, être à l’aise avec vos ressources financières, vos factures, la garde de vos enfants …

Acceptez de faire garder votre (vos) enfant(s) même si pour certaines d’entre vous cela pourra être difficile. Si vous voulez vraiment endosser le rôle d’entrepreneure, de cheffe d’entreprise et ne pas être considérée comme une mère au foyer ayant une activité que je pourrai qualifier de loisirs, vous devrez prendre une décision. Pour ma part, j’ai décidé de faire garder ma seconde fille chez une nourrice lorsqu’elle a eu l’âge de 5 mois. J’avais un contrat de 28 heures par semaine. En fait, je m’étais simplement calée sur les horaires de scolarité de ma fille aînée.

Vous pourriez aussi être intéressée par l’article >> Pourquoi a t-on du mal à demander de l’aide ou à déléguer ?

 

4ème clé : Je me fixe des limites mais aussi aux autres

Etre à l’écoute de son corps et de ses besoins pour les satisfaire est indispensable ! Afin de préserver votre équilibre de vie, vous devez vous mettre des garde-fous car en tant qu’entrepreneure, vous allez vite vous rendre compte que votre entreprise prend de la place et parfois même beaucoup de place ! Soyez alors vigilante pour ne pas tomber dans des travers qui vous mèneraient au burn-out. Car oui, le burn-out de l’entrepreneur, ça existe !

Vous devez donc poser un cadre à votre activité pour ne pas vous laisser déborder. Et apprendre à « dire non » fait partie de ce cadre. Pour certaines, ce sera facile. En revanche, pour d’autre, ce serait beaucoup plus difficile. Vous devez vous affirmer.

Réfléchissez à ce qui est essentiel à votre équilibre de vie (activité sportive, temps avec vos ami-e-s, récupérer vos enfants à la sortie de l’école…) et mettez en place des règles de fonctionnement dans votre entreprise mais également dans votre famille. Précisez aussi à toute personne extérieure quelles sont les horaires auxquelles vous êtes joignables. 

Vous pourriez aussi être intéressée par l’article >> Savoir dire non au travail : comment apprendre à s’affirmer davantage !

 

5ème clé : Je développe un état d’esprit positif

Vous allez devoir développer un mental qui vous permettra de dépasser plus facilement les obstacles, les difficultés car s’engager dans un projet de reconversion professionnel qui mène à la création d’une entreprise, c’est embrasser les montagnes russes ! L’optimisme sera votre meilleure alliée. Et si aujourd’hui, vous êtes plutôt une personne qui met l’accent sur le négatif, sachez que vous pouvez parfaitement changer cela. L’entrepreneuriat, c’est la meilleure école pour apprendre à se dépasser. Malgré vos doutes et vos peurs, vous allez apprendre à être constamment dans l’action. Etre positive vous y aidera grandement !

Certaines personnes ne vous prendront pas au sérieux et vous devrez vous armer pour y faire face et poursuivre votre chemin malgré tout.

Vous devrez faire preuve de courage, de persévérance et avoir la foi en votre projet.

Les business coach utilisent le terme anglo-saxon de « mindset », c’est-à-dire d’état d’esprit en français. Il est sera la clé de voûte de la réussite de votre projet. C’est cette capacité à être constamment dans l’action coûte que coûte, à garder le focus sur ses objectifs, à être au clair sur ce que vous vous réalisez (ce qui rejoint mon premier conseil concernant la vision), à être déterminée et à avoir ce sentiment d’agir pour quelque chose qui est plus grand soi !

Je vous souhaite, dans tous les cas, une belle aventure entrepreneuriale !

 

Pour aller plus loin :

Seule, vous avez le sentiment de tourner en rond. Vous avez l’impression d’être prisonnière d’une vie professionnelle qui ne vous correspond pas (ou plus) ? Si vous êtes déterminée à reprendre le contrôle de votre vie en trouvant ou en créant un métier, une activité professionnelle qui a du sens pour vous, réservez dès maintenant votre séance diagnostic gratuite de 30 minutes.

Add A Comment