obstacles à la reconversion

Prétextes, peurs et croyances limitantes, ces ennemies de la reconversion

 

La reconversion professionnelle vous trotte dans la tête depuis un moment ? Pour vous, c’est la seule et unique voie possible vers votre épanouissement professionnel ? Vous avez un rêve que vous voulez ENFIN concrétiser ? Seulement voilà, engluez dans des prétextes, des blocages inconscients, des croyances limitantes et des peurs, vous stagnez. Alors comment savoir si la reconversion est la bonne décision ? Comment détecter vos freins et les contrer ?

 

Comment être sûre que la reconversion est LA solution à son mal-être ?

Aujourd’hui vous êtes nombreuses à vouloir faire de votre carrière une source d’épanouissement personnel en mettant du sens dans ce que vous accomplissez au quotidien, en vous sentant utile et surtout alignée avec vos valeurs. Je suis moi-même l’exemple de celle qui a sauté le pas. Seulement, il est essentiel de ne pas rentré dans cette injonction véhiculée par les médias (presse web et presse écrite) qui est celle du changement à tout prix ! La reconversion professionnelle n’est pas automatique, sachez-le.

Evitez de sauter tête baissée dans l’inconnu, posez-vous ces quelques questions : d’où me vient cette envie de changement ? Quels sont mes rêves ? Qu’est-ce que je veux VRAIMENT pour ma vie professionnelle et ma vie personnelle ? Existe t-il des alternatives à un éventuel 180° ?

En effet, si votre envie de reconversion est motivé par la fuite, ce sera l’échec assuré. Si c’est une nécessité, alors ce sera beaucoup plus « challengeant »  (je pense notamment à l’infirmière qui adore son métier mais qui doit se reconvertir suite à une inaptitude) !

Il est donc essentiel que ce changement de cap soit guidé par une réelle envie, un désir profond, une passion, une vocation écartée. Car n’oubliez pas que changer de métier, c’est accepter une réflexion sur soi qui mène inéluctablement à un changement identitaire. 

Maintenant que vous êtes sûre de la voie à suivre, reste le passage à l’action. Et là encore, ça se corse !

 

reconversion-professionnelle-faire-face-peursLes fausses bonnes excuses à la reconversion 

« J’ai pas le temps »

« C’est long et difficile »

« A mon âge, c’est trop tard »

Les candidates à ce type d’excuses ne sont pas assez connectée à leurs émotions et à leur coeur. Elles préfèrent rester dans une situation très insatisfaisante plutôt que s’orienter vers quelque chose qui soit en accord avec leur Etre (c’est-à-dire sa personne dans toute son authenticité et sa vulnérabilité) et donc, le mieux être.

Lorsque l’on a une vision claire de ce que l’on veut, lorsque ça nous prend par les tripes, alors il n’y a plus d’excuses, plus de prétextes. On a de l’énergie à revendre et surtout on sait pourquoi on fait ce que l’on fait. Pour moi, ça a été comme si je n’avais pas le choix, que je ne pouvais faire autrement. Et je peux même affirmer aujourd’hui avec du recul que ce saut dans l’inconnu a presque été imposé à mon mari. Nous en avions longuement parlé mais lorsque j’ai pris ma décision, j’étais tellement convaincue qu’il n’aurait pu me faire changer d’avis.

Alors même si vous n’avez aucune idée du métier qui fait sens pour vous mais que vous savez au fond de vous, que votre réinvention professionnelle passe par une reconversion professionnelle, alors reconnectez-vous à vos rêves, à vos désirs profonds, à ce qui vous fait vibrer, à ce qui fait sens pour vous. Ayez une vision claire de là où vous voulez aller pour garder le focus.

Donc balayez vos prétextes en ayant le courage de changer de votre regard sur la situation.

 

Peurs et croyances limitantes, comment s’en libérer et avancer sereinement dans son projet de reconversion

En revanche, il y a des peurs qui sont légitimes comme la peur de se retrouver sans ressources financières, la peur du changement, la peur de changer de statut, le regard des autres… Changer de métier n’est effectivement pas une mince affaire. En effet, se reconvertir, c’est accepter de changer son identité, de changer quelque chose dans sa vie. C’est accepter de cheminer vers qui l’on est et qui l’on veut être. C’est à la fois stimulant et angoissant. Et dans cette situation, nous sommes inégales. Nous n’avons pas les mêmes ressources pour faire face à ses freins psychologiques et il est parfois complexe de s’en défaire sans être accompagnée. Si vous vous sentez concernée, rejoignez-moi pour un webinaire gratuit « changer de métier, et si vous osiez ? » qui aura lieu le 29 novembre 2018 à 12h30. Pour réserver maintenant votre place, cliquez ici : webinaire gratuit

L’invitation étant lancée, passons en revue les principaux freins :

1) La contrainte financière

Un projet de reconversion professionnelle peut effectivement coûter cher. Il est donc important d’être à l’écoute de cette peur  afin de prendre une décision qui soit écologique. Mais ce n’est pas en fonctionnant avec des « si » que vous ferez avancer votre projet. Je vous invite à faire preuve de créativité et surtout d’action. Quels leviers pouvez-vous actionner afin de financer la formation qui vous fait tant vibrer ? Trouvez 50 façons de trouver de l’argent afin de récolter les fonds nécessaires. Je connais une entrepreneuse qui a été jusqu’à lancer une campagne de crowfunding pour financer l’accompagnement d’une business coach. Osé, n’est-ce pas ? Mais pourquoi pas ?

Ensuite, je vous invite à être factuelle sur vos besoins financiers mensuels. De quoi avez-vous concrètement besoin par mois pour payer vos charges fixes, l’alimentation etc. Très souvent, on a des chiffres en tête et lorsque l’on pose les choses de façon précise (calculette à l’appui), on se rend compte que l’on a une marge de manoeuvre. Alors à votre tableau excel !

 

Cliquez ici pour accéder gratuitement à l’atelier en ligne

2) L’entourage

Bien que bienveillant, l’entourage peut transférer ses propres peurs et vous freiner dans votre élan. Il n’est pas rare d’entendre « mais pourquoi tu veux quitter ton emploi, tu as la sécurité, un salaire qui tombe en fin de mois ? », et si vous décidez de vous lancer dans l’élevage d’escargot en Bourgogne, vous aurez sûrement droit à « comment tu vas faire financièrement ? »

Mon conseil : Trouvez-vous une amie, une personne ressource pour vous soutenir dans votre démarche, vous motiver et partager vos réussites et vos échecs.

3) Et ensuite, selon moi, le principal frein, c’est très souvent nous-même !

Par manque de confiance en soi et de foi en son projet, il est bien difficile d’avoir la motivation et l’énergie nécessaire pour avancer et concrétiser son projet. Il est donc indispensable d’être sûre que votre projet est totalement aligné avec qui vous êtes (et là, heureusement, vous pouvez vous faire aider !) et de booster votre confiance en soi. Car bien évidemment, la reconversion professionnelle est un ascenseur à émotions. Parfois vous vous réveillerez le matin avec l’enthousiasme et l’énergie nécessaire pour déplacerais montage et parfois, vous vous lèverez en pleine nuit prise de doutes sur la faisabilité de votre projet. C’est OK ! Il faut accueillir ça car finalement, c’est la vie. Il y a des hauts et des bas. C’est pourquoi vous devez avoir une vision claire de ce que vous voulez et de qui vous voulez être. Gardez son cap passe aussi par la nécessité de se remémorer le « pourquoi » vous faites ce que vous faites !

Chaque frein doit être considéré comme un levier à actionner, comme un événement à appréhender de façon objective et qui nous invite à faire preuve de créativité pour trouver la meilleure façon de le contourner. Cela demande un peu de dépassement de soi. Mais lorsque l’obstacle est contrer, quelle réjouissance ! Cela vous redore l’estime de soi !

 

 

Add A Comment