pourquoi-est-si-difficile-de-demander-aide

Pourquoi a-t-on du mal à demander de l’aide ou à déléguer ? HELP !

Pourquoi éprouve-t-on à ce point des difficultés à demander de l’aide ou à déléguer ? Sentiment d’être inférieur ? Sentiment d’être une charge pour les autres ? Besoin de se dire qu’on est un super man ou une super woman ?

Cas de coaching

Une de mes clientes me rapportait dernièrement que depuis quelques années elle avait appris à demander de l’aide à ses collègues… Attitude qui lui était totalement étrangère jusqu’alors, elle avait pourtant décidé d’appréhender, doucement et à son rythme, ce qui peut s’apparenter à un lâcher prise ! Bien évidemment, un événement était à l’origine de ce revirement… Une déchirure musculaire qui la handicapait désormais dans l’exercice de ses fonctions.

Je n’ai pu m’empêcher de l’en féliciter !

D’ailleurs, cette histoire a trouvé écho dans ma propre expérience de manager (dans mon ancienne vie !), et je ne résiste pas à la partager…

 

Le manager qui ne sait pas déléguer

Toute jeune manager (non par l’âge mais l’expérience) et maman d’un petit bout, je me suis retrouvée du jour au lendemain, en pleine période fiscale avec deux collaborateurs en moins dans mon équipe. Comment ai-je appréhendé la surcharge de travail ? De façon catastrophique, il faut bien l’avouer ! En effet, je me suis mise dans la peau du super héros qui serait capable de tout assumer, et du coup, j’ai assuré 3 emplois à temps complet alors que j’étais à 80% de mon temps complet en raison de mon congé parental ! Je me suis alors enfermée dans mon bureau. Je n’étais présente pour personne, jamais disponible et toujours en retard sur mes échéances !

Le fond du problème était que, pour moi, déléguer était synonyme d’un lâcher prise proche d’un saut à l’élastique ! Personnalité très autonome, j’ai toujours eu à cœur de vouloir tout faire toute seule. La société actuelle y est certainement pour quelque chose ! Tout faire soi-même n’est-il pas la norme ?

Alors qu’est-ce qui pousse un manager comme j’ai pu l’être, à rencontrer des difficultés à déléguer ? Manque de confiance en soi et/ou en ses collaborateurs ? Manque de temps pour former les collaborateurs sur certains dossiers ? Sentiment que déléguer pendant une période particulièrement dense implique du travail supplémentaire pour l’équipe ?

C’est au bord de l’épuisement et grâce au soutien d’une fidèle amie, que j’ai trouvé la force de prendre du recul, d’analyser la situation et d’envisager une nouvelle façon de voir les choses.

 

La cohésion d’équipe ou le sentiment d’être utile !

Ce qu’attendent les collaborateurs, c’est de la confiance et de la reconnaissance. Etre manager, c’est tout simplement être le coach d’une équipe. C’est accompagner chaque membre vers la réussite et révéler ainsi des potentialités en sommeil ! Et cela passe nécessairement par l’instauration d’une relation de confiance mutuelle. C’est bien grâce à la cohésion d’équipe que l’impossible devient possible ! Il est alors indispensable de communiquer et de sonder chaque partie prenante. Ce que je n’avais pas saisi à l’époque, c’est que mon équipe était en attente de nouvelles tâches, de nouveau dossiers et de nouveaux challenges. En bref, ils attendaient que je leur fasse confiance en leur déléguant de nouveaux dossiers et donc de nouvelles responsabilités et d’un chef d’orchestre pour les guider, les accompagner et les aider… Combien de fois ai-je entendu « mais on est une équipe ! ». J’avoue que mon équipe était au TOP ! Mais moi, j’étais véritablement à côté de la plaque !


pourquoi-est-ce-si-difficile-de-demander-aide

Comment j’ai évolué sur le sujet, et appris à lâcher prise afin de déléguer

L’histoire se répétant (sinon ce n’est pas drôle) et consciente de mes erreurs, j’ai alors mis en place une nouvelle stratégie. J’ai intégré l’équipe dans chaque prise de décision organisationnelle. Ils ont pris en charge (même temporairement) de nouveaux dossiers et ont été partie prenante à chaque intégration d’un nouveau collaborateur. Chacun de nous a formé sur une thématique une nouvelle recrue ! Succès garanti aussi bien pour le nouvel embauché que pour l’équipe !

En tant que manager, c’est par la délégation que l’on permet à chacun d’être porteur d’une contribution à l’élaboration d’un projet, d’un travail ou à l’avènement d’un service. En les accompagnant ainsi et en leur laissant la possibilité de s’exprimer, on permet de voir émerger des talents, des potentialités, des ressources et donner du sens au travail fourni.

Le lâcher prise a du bon ! Et par lâche prise, j’entends l’abandon du « vouloir tout contrôler ». En acceptant et en accédant plus facilement à la délégation, le manager fait confiance à son équipe et permet l’émergence du sentiment de bien-être et renforce les liens.

Managers, faites preuve d’audace, d’innovation, de créativité, de flexibilité, d’écoute active, de remise en question… La délégation est une clé de la performance et de la réussite individuelle.

Add A Comment