quand-quitter-son-job

Quitter son job : existe t-il un bon moment pour le faire ?

Vous envisagez de quitter votre JOB  mais vous repoussez sans cesse l’échéance car vous attendez le bon moment, celui où toutes les conditions seront réunies ? Mais ce bon moment existe t-il vraiment ? Je vous partage mon avis sur la question et vous donne des clés pour avancer dans votre cheminement et trouver le courage de franchir le pas… s’il y a lieu !

Quelles sont les raisons qui vous poussent à changer de vie professionnelle ?

Aujourd’hui, vous ressentez le besoin de changer votre vie professionnelle. Pour certaines, ce sera l’évidence : une reconversion professionnelle est la seule et unique solution. Pour d’autres, ce sera davantage le flou artistique ! Besoin de se réinventer professionnellement mais par où commencer ? Et pour faire quoi ? Pour aller où ?

Lorsque le besoin de changement se fait de plus en plus pressant, il est indispensable de se poser et de comprendre d’on vient ce désir.

Est-ce lié à l’entreprise elle-même dans laquelle vous évoluez, à ses valeurs dans lesquelles vous ne vous retrouvez plus ? Est-ce  lié à l’impossibilité d’évoluer ou à concilier votre vie de famille et votre travail ? Est-ce lié à votre métier qui n’a pas ou plus de sens pour vous ? Est-ce lié à un management toxique ?

Il est important de comprendre les raisons qui vous poussent à envisager un changement dans votre vie professionnelle pour faire le bon choix.

Et par choix, j’entends de quitter son entreprise pour une autre, de changer de travail, de se reconvertir ou de se lancer dans un projet entrepreneurial.

Si vous vous sentez perdue professionnellement, dans le flou dans le plus complet quant à la suite à donner à votre carrière, cet article pourrait fortement vous intéresser >>  » Perdue professionnellement, comment se réinventer« 

Cliquez ici pour accéder gratuitement au guide

La peur qui nous empêche de sauter le pas

Ce qui vous bloque aujourd’hui et vous invite à ponctuer vos envies de « mais », c’est la peur de l’inconnu !

La perte de repères nous invite à envisager les pires scénarios et du même coup, peut nous conduire à rester prisonnière d’une situation néfaste pour bien-être.

Ainsi, nombreuses sont les personnes qui veulent se réinventer professionnellement, évoluer, changer de métier, créer leur propre activité professionnelle en se lançant dans l’entrepreneuriat pour retrouver plus de sens ou pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle. Mais nombreuses sont les personnes qui reculent à cette idée. 

Et oui, il n’est pas si évident que cela de sortir de sa zone de confort. Alors très souvent on s’entend dire que finalement notre situation professionnelle n’est pas si mauvaise que cela, que l’on a (dans un certain sens) une sécurité d’emploi, un salaire bien confortable qui tombe à la fin du mois. Alors on repousse… On se dit qu’il faut attendre que le petit dernier rentre à la fac, que la maison soit payée, que notre manager toxique partira peut-être avant nous… Bref, il y aura toujours une bonne excuse pour franchir le pas.

Et je comprends tellement !

Quitter mon entreprise ou pas ?

Car moi aussi, je suis passée par ces hésitations. Mon excuse à l’époque : un projet bébé ! Et quand on est une femme et que l’on ambitionne de s’accomplir professionnellement tout en ne sacrifiant pas sa vie de famille, « le bon moment » nous pousse inexorablement au doute, à l’interrogation et à l’hésitation.

Il y a quelques années (dans mon ancienne vie), je tournais en rond dans mon poste de gestionnaire RH. J’avais envie de plus de responsabilités et d’un poste plus stratégique et moins administratif. L’envie de devenir maman me titillait depuis quelque temps et j’avais conscience que si je changeais maintenant, cela repousserait mon projet de devenir maman. Finalement après de nombreux échanges avec mon mari, j’ai décidé de quitter mon entreprise. J’ai donc formalisé ceci en donnant ma démission et en recherchant activement un poste qui me correspondait mieux. Alors que ma candidature avait été retenue pour un poste de RRH, mon employeur a décidé de ne pas me laisser partir en me proposant une évolution professionnelle en créant un poste qui correspondait à mes attentes. J’ai alors décidé de rester… Et quelques mois plus tard, je concrétisais mon souhait de fonder une famille. Finalement, l’Univers avait conspiré dans mon dos pour que je puisse obtenir le beurre et l’argent du beurre !

quand-quitter-son-job

En partageant cette tranche de ma vie, je vous démontre que définitivement, nous ne savons pas de quoi sera fait demain. Nous devons seulement être pleinement présente à chaque moment de notre vie et être au clair sur ce que nous voulons réaliser dans et pour notre vie. Lorsque j’ai décidé de quitter mon employeur, j’avais fait le choix de repousser de plusieurs années mon projet bébé. Ce projet aurait pu être une excellente excuse pour ne pas franchir le pas. Mais lorsque j’ai fait ce choix, je savais que c’était pour un mieux être. J’avais un grand besoin d’évoluer, de me challenger et de sortir de ma zone de confort. Je ne voulais plus ressentir cette sensation de gâcher mes capacités pour un poste qui sous-exploitait mes compétences et mes talents. Je ne souhaitais plus ressentir cette fatigue qui plombait mon moral.

Apprendre à changer son regard sur son environnement

Loin de moi l’envie de pousser à tout quitter maintenant. Non ! Je souhaite simplement vous inviter à la réflexion et à l’introspection. En effet, plus haut, je vous ai demandé d’analyser les raisons qui vous conduisent aujourd’hui à vous interroger sur un possible départ de votre entreprise. Ensuite, il est indispensable, avant de franchir le pas, d’identifier ce qui pourrait donner un second souffle à votre carrière.

Passer d’un extrême à un autre, n’est pas une solution.

Fuir, n’est pas une solution.

Se reconvertir en espérant un miracle n’est pas, non plus, une solution !

Aujourd’hui, si vous vous sentez bloquée dans votre entreprise malgré un désir profond de partir et que cela vous conduise à faire du sur place, je voudrais vous inviter à changer votre regard. En effet, chaque situation peut être vue sous un angle différent. Et c’est cette possibilité qui permet de mettre en évidence des solutions que nous n’avions pas forcément envisagée. Et si quitter votre entreprise était la meilleure opportunité pour votre carrière ? Et si le dicton « l’herbe est plus verte ailleurs » était votre prochaine réalité ? Et tout simplement, si vous réussissez ?

Pourquoi toujours envisager les pires scénarios alors que si vous envisagiez les choses sous un angle plus positif, vous trouveriez certainement la motivation et le courage qui vous manquent tant pour franchir le pas !

Il est indispensable de changer son état d’esprit pour ne pas se retrouver prisonnière d’une situation qui nuit à son bien-être. Ensuite, vient le moment de se dessiner un cap à suivre, une direction qui est du sens et qui permette d’être soi, en toute authenticité.

Je voudrais vous inviter à réfléchir à ces quelques questions. Mettez-vous dans un endroit au calme, prenez trois profondes respiration puis exprimez à voix haute ce que vous vivez actuellement. Que ressentez-vous face à cette situation ? Que souhaitez-vous faire de cette situation ? Quelle serait pour vous l’étape suivante ? Quels sont vos délais pour amorcer un changement ?

Certaines, décideront alors de négocier une rupture conventionnelle pour se laisser le temps de la réflexion et se réinventer professionnellement. D’autres, au contraire, ferons le choix de se faire accompagner pour prendre du recul, identifier une direction et mettre en place une stratégie pour quitter l’entreprise. A chacune d’identifier ce qui est le plus écologique pour elle, au moment présent.

Alors quand faut-il quitter son JOB ?

Je vais être directe avec vous. Si cela fait un bon moment déjà que cette question tourne dans votre tête comme le hamster court dans sa roue, est bien c’est que le bon moment était hier !

Il n’existe pas (vraiment/idéalement) de bon moment. Lorsque l’on hésite, que l’on repousse indéfiniment l’échéance, c’est parce que l’on a peur. Oui, peur de l’inconnu, peur de se tromper, peur d’échouer et même peur de réussir ! Si, si je vous assure !

Il vous incombe… Je dirai même, il est de VOTRE responsabilité d’agir maintenant.

Je ne vous encourage pas à quitter votre emploi n’importe comment. Je vous dis simplement que vous n’avez pas à subir un environnement professionnel qui vous rend malheureuse, qui ne vous permet pas d’exprimer librement qui vous êtes, d’être authentique et d’avoir la reconnaissance qui vous est due. Vous pouvez, dès maintenant, vous fixer un objectif réaliste, clair et planifié dans le temps afin de commencer à agir petits pas après petits pas, comme nous invite si bien à le faire, la voie du kaizen.

A ce sujet, je vous recommande de lire l’article « Changer de vie, oui mais avec la « kaizen attitude« 

Et si vous ressentez le besoin de vous faire accompagner pour franchir le pas, réservez dès maintenant votre séance diagnostic gratuite de 30 minutes.

Add A Comment