Reconversion : vous cachez-vous derrière de fausses bonnes excuses ?

Chère jongleuse de vie, aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de « fausses bonnes excuses » et d’intuition… Pourquoi ? Tout d’abord parce que depuis peu, je m’intéresse très fortement au pouvoir de l’intuition  sous tous les angles (psychologie, neurosciences, spiritualité, philosophie et psychanalyse). Et parce que j’entends très (ou trop) souvent de jolies excuses qui empêchent et freinent certaines d’entre vous de se mettre en action !

Alors êtes-vous du genre à avoir un pied sur l’accélérateur et un autre sur le  frein en même temps ? Ou êtes-vous simplement du genre à vous dire « ce n’est pas pour moi » ?

Mais si tout ceci n’était qu’une question d’intuition et d’état d’esprit ? Et s’il s’agissait simplement de faire un tout premier petit pas en écoutant ce qu’expriment votre corps et votre cœur ?

Bien évidemment,  se pose, dans l’affaire, l’épineuse question de nos croyances limitantes… Celles que nous nous sommes forgées au fil de nos expériences de vie et celles, héritées lorsque nous sommes arrivées au monde… J’en ai tellement conscience si vous saviez ! Car moi-aussi, encore, je suis sur le chemin de la libération…. J’aspire à me libérer de bon nombre de blocages qui pour la plupart, ne m’appartiennent même pas… Mais voilà. C’est ainsi. Nous naissons avec un patrimoine génétique, nous évoluons dans un certain environnement, nous avons des parents… Et plus globalement, un arbre généalogique au-dessus de notre tête… Mais je m’égare…

Revenons à cette histoire d’intuition et de changement d’état d’esprit…

Depuis combien de temps vous cachez vous derrière vos « fausses bonnes excuses » ? Depuis combien de temps êtes-vous lasse de votre JOB ? Depuis combien de temps êtes-vous fatiguée physiquement et émotionnellement ?

reconversion-professionnelle-peurs

Je suis persuadée que vous êtes consciente de tout cela. Et peut-être même que vous êtes souvent malade et/ou fatiguée. Et pourtant, vous ne faites rien ou vous ne faites pas assez. Probablement que vous procrastinez… Vous savez, cette fâcheuse tendance à tout remettre à plus tard. Finalement, votre routine, elle vous sécurise quelque part. Même si c’est douloureux, même si c’est inconfortable, vous restez là… Et je peux comprendre. Vous avez vos propres raisons. Mais jusqu’où êtes-vous prête à aller dans votre mal-être ?

Saviez-vous que 95% des adultes ne vivent pas leurs rêves profonds ?

D’après Bronnie WARE, une infirmière australienne et auteure du livre « les 5 regrets des personnes en fin de vie », les personnes regrettent, entre autre :

de ne pas avoir eu le courage de vivre une vraie vie et non celle que les autres voulaient pour eux,
d’avoir consacré trop de temps à leur travail,
de ne pas avoir plus exprimé leurs sentiments,
de ne pas être resté en contact avec leurs amis,
de ne pas s’être autorisé à être plus heureux.

Je vous laisse méditer dessus…

Voici les « fausses bonnes excuses » que j’entends régulièrement :

  • Je n’ai pas le temps de réfléchir à ce que je veux vraiment,
  • Ce n’est pas le bon moment pour moi,
  • Je n’ai pas les moyens d’envisager un changement dans ma vie professionnelle,
  • Ma vie n’est pas si mal… Je vais faire avec ce que j’ai,
  • Je ne suis pas capable,
  • J’ai peur d’échouer ou de me tromper,
  • Je suis trop vieille,

Et si vous profitiez de la période estivale pour ralentir et vous reconnecter à vous ? Lorsque l’on s’interroge sur ce que l’on veut faire, sur ce que l’on veut VRAIMENT pour sa carrière, sa vie familiale, sa vie personnelle, il est essentiel de passer par cette phase d’introspection et de réflexion. Car oui, c’est bien VOUS qui avez les réponses… C’est VOUS qui savez quelle direction prendre… C’est VOUS qui avez toutes les ressources nécessaires pour DÉCIDER d’agir et de vous épanouir pleinement dans une vie qui vous ressemble.

Cliquez ici pour télécharger gratuitement votre guide

Quelques pistes à explorer cet été (ce sera donc votre premier pas… Vous voyez, c’est très simple finalement !) :

  • Soyez seule avec vous-même

Je sais… Pour certaine, cela peut-être flippant mais c’est nécessaire. Prenez le luxe d’un RDV avec vous-même. Mettez-vous au calme, dans un endroit qui vous convient et éloignez-vous de toute distraction. Ensuite remerciez-vous de prendre ce temps. Soyez consciente de cette chance et reconnectez-vous tout simplement à ce qui est important pour vous.

  • Initiez-vous (ou pratiquez régulièrement) la médiation pour poursuivre ce travail de quête de soi.
  • Identifiez vos croyances limitantes et posez-vous les questions suivantes:

–   Si telle croyance n’existait pas, qu’est-ce que je ferai ?

–   Quelle croyance positive je voudrais avoir à la place ?

–   Quelles options ou quelles idées pourrais-je mettre en œuvre pour me rapprocher de la vie que je veux vivre, pleine de sens et en accord avec la personne que je suis ?

  • Apprenez à ouvrir votre cœur… Soyez à l’écoute de votre environnement, des opportunités ou des signes que la Vie vous envoie…
  • Et amusez-vous à être plus à l’écoute de votre intuition en portant une attention particulière à vos rêves. Achetez-vous un petit carnet qui sera votre « journal des rêves » et reportez-y chaque jour les images, les sons et les sensations issus de vos rêves… Notamment ce qui émane de votre esprit juste avant de vous réveiller totalement le matin… A vous ensuite d’interpréter les signaux pour prendre la bonne voie.

Amusez-vous bien et profitez,

Bien évidemment, si vous avez décidé de faire LE grand pas, je serai ravie de vous accompagner sur le chemin… Postulez à une des cinq séances diagnostic gratuites offertes par mois.

Avec toute ma bienveillance,

Vanessa

 

 

 

Add A Comment