réussir-ses-negociations

Réussir ses négociations au quotidien !

Dans notre quotidien, nous sommes amenées à négocier aussi bien dans la sphère personnelle que professionnelle : la sortie du week end, une augmentation de salaire, une rupture conventionnelle, une pause dans une carrière professionnelle, un temps partiel…

Dans cette démarche où bien souvent, nous ne sommes pas forcément à l’aise (et j’avoue que j’en faisais partie, il y a encore pas si longtemps que cela !), il est impératif d’avoir une INTENTION (celle d’atteindre un objectif fixé, clair et précis) et une ATTENTION (celle d’être à l’écoute de votre interlocuteur).

Une négociation, un rendez-vous qui se prépare

Pas d’improvisation !

Si vous voulez négocier, alors préparez-vous. Donnez-vous les moyens de réussir votre négociation.

Avant toute chose, sachez au préalable ce que vous voulez  VRAIMENT ! Quitter votre entreprise actuelle via une rupture conventionnelle ? Obtenir une revalorisation de votre salaire de 200 € ou plus ? Obtenir le poste de Responsable Qualité qui sera prochainement à pourvoir ? Faire appel à un coach pour vous accompagner dans votre reconversion professionnelle ???? ?

Ensuite, faites votre bilan professionnel de ces 2 – 3 dernières années. Avant de vous lancer, il est important de lister ce qui est à voir ou à étudier et de peser le pour et le contre de votre démarche.

Si vous envisagez de quitter l’entreprise parce que vous ne vous y retrouvez plus ou de vous reconvertir, vous aurez probablement envie de négocier une rupture conventionnelle. Dans ce cas, faites le calcul de l’indemnité due par employeur vs le coût d’une salariée démotivée et non productive ! Recenser tous les éléments qui font que votre place n’est plus dans cette entreprise. Faites également le bilan de ce que vous avez pu lui apporter etc.

Ensuite, déterminez votre marge de manœuvre en décidant d’attaquer votre négociation avec une demande élevée tout en gardant le focus sur votre objectif. Ayez à l’esprit ce qui serait le TOP pour vous et ce qui est le minimum acceptable. Là est votre marge de manœuvre.

Par la suite, il est nécessaire de prévoir une liste d’arguments et de parer aux éventuelles objections. Pour cela, listez-les et mettez en face de chacune d’elles, l’argument qui la fera tomber.

Plus vous aurez préparé vos parades, arguments et propositions, plus vous serez à l’aise dans la négociation.

comment-réussir-des-negociations

Changez votre état d’esprit et votre regard sur l’autre

Si vous décidez de négocier, changez votre état d’esprit et devenez un fin stratège même si, je vous l’accorde, cela n’est pas inné !

Soyez également dans la bienveillance,  l’accueil et l’empathie. Ne vous présentez pas à un entretien pour demander quelque chose en ayant à l’esprit que la partie en face de vous est votre adversaire même si vos relations peuvent être litigieuses. Changez votre regard et adoptez une écoute active. N’allez pas trop vite dans votre négociation. Prenez le temps d‘écouter les préoccupations et les arguments de votre interlocuteur.

 « La paix commence avec un sourire »

         Mère Teresa

De même, soyez ferme mais ouverte d’esprit. Envisagez des contreparties telles que votre engagement à terminer des dossiers urgents, la formation de la personne qui vous remplacera, du télétravail …

Soyez dans une posture de « voici ce que j’ai apporté/donné à l’entreprise » et « voici ce que je suis prête à donner encore »… Vous pouvez également rassurer en mettant en avant votre discrétion.

Fermeté, flexibilité, sérénité, bienveillance et audace sont les comportements à adopter pour réussir votre négociation.

 

Même les meilleurs négociateurs n’arrivent pas toujours à atteindre leur objectif !

« Réussir » ne signifie pas pour moi « objectif atteint ». En effet, sachez que même  les meilleurs échouent ! Gardez à l’esprit que « réussir », c’est avant tout, d’être allée au bout de la démarche, d’avoir « oser » et de n’avoir rien à regretter !

Et ne perdez pas de vue, également, qu’à l’issue de votre entrevue, vous n’aurez pas forcément aboutie. Là aussi, la patience est de mise !

Si vous sentez qu’au cours de votre négociation, rien n’est favorable pour vous et qu’aucune solution ne se profile à l’horizon, n’hésitez pas à proposer une échéance pour trouver un compromis ou  un consensus.

Soyez dans un rapport gagnant – gagnant !

Bon courage dans vos prochaines négociations,

Et si vous réussissez votre prochaine négocation et que vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver le JOB qui fait sens pour vous et qui préserve votre équilibre de vie, contactez-moi : https://www.materncoaching.fr/seance-decouverte-coaching-gratuite/

Avec toute ma bienveillance,

Vanessa

 

 

 

 

Add A Comment